Tests

Test et caractéristiques de la tablette Asus Nexus 7

Design et confort d’utilisation

Dos nexus 7

Le dos de la tablette de Google et Asus

Comme toujours chez Asus, un grand effort a été fait sur le plan du design et de l’ergonomie de la Nexus 7. Malgré son prix bas, on se retrouve avec une tablette aux finitions impeccables. Lorsqu’on tient la tablette à la verticale, on a accès aux boutons de mise sous tension et de volume sur la tranche supérieure droite. Les boutons sont assez solides et répondent parfaitement quand on appuie dessus. Le seul reproche qu’on peut faire à ce placement des boutons est l’espacement réduit entre le bouton de mise sous tension et celui du volume.

En effet, cet espacement réduit fait qu’on a tendance à appuyer sur le bouton de mise sous tension lorsqu’on s’aventure vers les boutons à l’aveugle. Néanmoins, en prise en main horizontale comme verticale, la zone des boutons reste facilement accessible. Toujours en restant à la verticale, on retrouve sur le bas de l’appareil une prise jack 3,5 mm excentrée sur la droite et au centre la prise microSD pour la recharge de la batterie à 4,325 mAh. Sur le bas de la tranche inférieure gauche, il y a quatre PIN dorée.

Au premier abord, on se pose la question de savoir à quoi ces pins peuvent bien servir, surtout qu’il n’y a quasiment aucune information de la part de Google sur ces connecteurs de la Google Nexus 7. Mais nous y reviendrons tout à l’heure.

Au niveau de la prise en main, la Nexus et très agréable. Ses dimensions font qu’on a l’impression de tenir un livre de poche et la matière plastique piquée au dos de l’appareil est très douce sans être totalement lisse. On peut donc difficilement échapper la tablette.

Les 340g (347g pour les versions 3G) sont très bien réparti sur la tablette. Ce qui fait que malgré le poids, le poignet ne fatigue pas rapidement, même lorsqu’on tient la tablette à une seule main. On peut cependant reprocher à Asus l’épaisseur de l’appareil. Surtout que cette épaisseur donne une impression de vide à l’intérieur de la tablette. En effet, en tapotant sur l’arrière de l’appareil on entend un bruit sourd qui sonne très creux.

Audio

Pour ce qui est du son (émission comme réception), la Nexus n’atteint pas le niveau d’un HTC One et son audio dérivée de la technologie Beats de Monster. Le son semble lointain et saturée. On atteint rapidement le grésillement à mi-volume et la disposition de la sortie audio placée au dos de l’appareil n’arrange pas les choses. Mais n’allons pas demander l’impossible non plus à un tel prix.

Sur la partie supérieure au dos de l’appareil, on a un micro pour la capture du son et un autre qui se trouve sur le coté gauche. A l’enregistrement, le son capturé est parfaitement clair, sans distorsion ni écho parasite.

Caméra

Choix stratégique pour raboter le prix de la Nexus 7, Google et Asus on décidé de n’installer qu’une seule webcam frontale sur leur tablette de 7 », un choix qui en a dérouté plus d’un puisque la plupart des constructeurs à cette époque et aujourd’hui proposent deux caméras. Une en façade en général peu performante et une seconde au dos de leur tablette ou smartphone et disposant de résolutions à faire pâlir certains appareils photos numériques.

Google a justifié ce choix par le fait que le plus souvent, les webcams sur tablettes ne servaient qu’à des fin de visioconférence et que les caméras au dos des appareils n’étaient pas souvent utilisées. Je suis tout à fait d’accord avec ce choix, même si de temps en temps, j’ai le réflexe de vouloir utiliser un meilleur appareil photo pour une prise de vue furtive sans avoir à sortir mon Smartphone.

L’unique caméra de la Nexus 7 se cantonne à une résolution de 1,2 mégapixels. Pile poil ce qu’il faut pour une conversation Skype ou Hangouts (Oui MSN est mort et d’ailleurs plus personne ne s’en servait ;p). Il ne faudra pas demander plus à cette webcam d’ailleurs à moins d’être contorsionniste, on ne peut quasiment pas prendre de photo qui ne soit pas de face. Google a d’ailleurs retiré l’application appareil photo de la liste des applications pré-installées sur Android.

Seule des applications tierces comme Skype, Instagram ou Snapseed peuvent activer l’appareil photo

Autonomie

Malgré une petite batterie à 4,325 mAh, la Nexus tient quasiment une journée et demie en utilisation normale (quelques heures de surf, un film, du traitement de mail et un passage régulier par les réseaux sociaux). De ce coté là, rien à dire puisque c’est déjà beaucoup plus que la moyenne des Smartphones actuels.

Pages: 1 2 3 4


Vous avez aimé cet article ? partagez le sur les réseaux sociaux !